Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2008 7 27 /01 /janvier /2008 07:54
Avertissement : A l'occasion du voyage du nouvel an, voici une incursion timide (et sans aucun doute une des seules) dans le genre du "journal intime", si présent dans les blogs. Le lecteur y trouvera certainement peu d'intérêt pour le manque de faits saillants.

28 & 29

Départ le 28 pour arriver le 29: Il suffit de peu pour que la magie du décalage horaire opère (la longueur des distances et plusieurs fuseaux horaires différents).

La durée de vol est standard:2 h de Paris à Vienne et 11h de Vienne à Tokyo.

Le changement à Vienne est très rapide, l'aéroport facile à traverser. Une fois rentré dans l'avion pour Tokyo, la sensation du voyage peu enfin commencer. Commander une bière et savourer. Serait-ce l'altitude qui provoque cet état aérien?
Les stewards et hôtesses de l'air sont agréables et à l'écoute des passagers.  La vrai bonne surprise de ce vol est la nourriture à bord : j'ai rarement aussi bien mangé sur un avion [1] (les repas sont semble-t-il préparés par une société "DO&CO" indiqué sur le carton du menu que nous recevons - en classe éco).

A noter sur ce vol vers le Japon, la sacrosainte présence des chicken mini ramen cup qui font le plaisir de Neige et des autres passagers à bord.

Le point faible de l'avion est sans doute le service "entertainement" à bord (en tout cas meilleur que sur aéroflot, mais...) pour le nombre de films et de jeux utilisables. Cependant cet aspect apparaît moins rédhibitoire de nos jours en voyant le nombre de personnes possédant une console portable: Ceux qui veulent jouer pour meubler le temps en emportent une.

Arrivé à Tokyo-Narita: première photo et prise d'empreintes à la suite d'un voyage. Cette prise se fait en 2 mn par l'intermédiaire d'un appareil. Opération apparemment indolore, mais...

Depuis une réforme législative, tous les étrangers doivent se faire ficher quand ils entrent sur le territoire, même les résidents permanents. La mesure est prise dans la mouvance des lois anti terroristes mondiales et vise officiellement à lutter contre le terrorisme et, accessoirement, contre "la hausse de la criminalité étrangère". Pour Lionel Dersot, fin observateur de la société japonaise, elle a peut-être également pour objet de rassurer la population nippone qui aura de plus en plus à faire face à l'immigration dans le futur. Dans tous les cas, la mesure passe mal auprès des résidents permanents étrangers.

Ce monde de rosée
Si vite évaporé
empreintes à tokyo

Première fois que je passe la douane avec ma femme... Et que l'on ne fouille pas ma valise.

Nous ne resterons que  10 jours,  départ et retour inclus, avant de rentrer le 7 au France: C'est vraiment trop peu pour récupérer de la fatigue du transport et profiter du pays en ces périodes de fêtes (où beaucoup d'enseignes sont fermés). A cela s'ajoutera un rhume lancinant certainement aggravé par le temps et la mauvaise isolation des maisons japonaises. Finalement, ce voyage sera consacré en grande partie à des courses (produits manquant à Neige en France),  la belle famille et les  2 amies de Neige.

*****
30

Ce jour sera consacré au repos, à la reprise de contact avec le Japon et à une visite à Muji.

Un mot sur la maison et son environnement: c'est une habitation relativement ancienne (au moins une 20 aine d'années) en bois avec des pièces à la japonaise et un sol en tatami. Le vrai tatami est difficile à trouver en France (les marchands de meubles japonisants sont à proscrire): peu de gens connaissent donc le plaisir de marcher dessus -même pieds nus - et la sensualité qu'il y a à y poser la main. J'aime ce tatami : de retour, il faut s'allonger dessus et laisser ses pensées vagabonder... Dehors, tiens!

Face à la maison se trouve une rizière échappant à la description: il faudrait sans doute inventer un vocabulaire pour parler de la poétique des rizières.

Ainsi, elles changent d'état et de couleur avec les saisons (terrain plutôt pelé en hiver, nuances du vert liées à la croissance du riz, inondation des champs...).

La vie n'y est pas absente: l'été il est fréquent d'y entendre les grenouilles croasser jusqu'à l'arrivée d'un véhicule ou d'un passant. Bien qu'elles aient été parfois responsables d'insomnies, ces petites bêtes me restent sympathiques.

Tandis qu'elle dort pendant l'hiver, cette rizière bénéficie sans doute de la protection du petit temple voisin d'Inari sama, le kami renard, son protecteur.

undefined

Le soir, nous sommes invités dans une petite Izakaya où se rend souvent le père de Neige: "Shizuko". Shizuko est également le nom de la patronne, la" mama" de cet établissement, une femme truculente à la répartie amusante. Elle exécute un ballet entre les convives afin de leurs apporter leurs commandes et leurs glisse au passage quelques traits d'humour. Pendant ce temps, le "master", chef du lieu, prépare les commandes.

*****
31 & 1 à 3

undefined

Les jours où les magasins ferment et les japonais s'arrêtent pour la majorité de travailler. Phénomène assez rare au Japon qui donne l'impression étrange que le temps s'arrête. Il est coutume d'aller passer les fêtes de fin d'année chez les grands parents (ou parents). Rien de particulier n'est censée se produire à ce moment, à part la visite au jinja (temple shinto) pour le début de l'année (hatsumode). C'est un surtout un moment destiné au repos où des plats particuliers sont préparés (nanakusa, oseji, zouni, toshikoshi soba...) et où les gens prennent le temps de se reposer.

Pour nous, c'est un temps lénifiant, mais il n'est pas dit que ce soit du temps perdu: il est parfois nécessaire de reprendre sa respiration. On prend place devant le kotatsu dans la seule pièce chauffée en permanence pour regarder la TV japonaise débiter ses programmes spéciaux de divertissements pour la nouvelle année ou discuter. C'est selon.

Sur le poele, la bouilloire destinée à humidifier l'air, apporte son sifflement en fond sonore.

Pendant cette période, un nombre incroyable de publicités pour les pachinko sera diffusé. La raison de cette abondance est peut-être liée à ce particulier moment de l'année: le nouvel an est la seule période où les gens ont en abondance de l'argent (bonus de fin d'année) et du temps.

*****
4

undefined

Nous profitons de la matinée pour aller au superbe musée Takehisa Yumeji (qui est-il?)et rencontrons ensuite N, l'amie de Neige.

Tokyo (ou du moins ses quartiers connus) est, pour le français de passage, une ville trépidante où il est difficile de trouver des lieux de calme propice au repos. Toute personne recherchant un peu de tranquillité pourra donc se tourner vers un des nombreux musés de la capitale nippone... Des musés à Tokyo? En effet, si peu de gens associent cette ville avec la présence de musées, elle comporte pourtant de nombreux établissements dont celui du peintre Takehisa. N'étant pas pris d'assauts par le public, ces endroits sont des alternatives sérieuses à qui veut respirer un moment.

Le RV avec N se fait devant le zoo d'Ueno, pris d'assaut par les vacanciers, avant d'aller vers ameyayokocho. L'observation des enfants mettra à jour un paradoxe: au pays du jeu vidéo roi, on peut encore observer des gamins s'amuser avec des toupies (eh oui, on en trouve encore là bas - je n'en ai quasiment jamais vu en France). 

*****
5

undefined

Courses à Muji et Tokyu hands. Ensuite rencontre avec H, amie de Neige. à Omotesando hills. un nouveau quartier que je ne connaissais pas mais qui ressemble furieusement à roppongi hills (et un autre ...). Le Japon semble construire en ce moment de nouveaux lieux commerçants sur des profils identiques - tours de commerces et bureaux - en ayant rasé les habitations quand elles existaient: ne reste alors plus que la fonction marchande. Ce processus irait-il au delà de la gentrification? En tout cas, sentiment de vide...

*****
6

Dernier jour: préparer le retour (provisions) et se reposer de ce rhume lancinant.

*****
7

undefined

Jour de retour: nous regrettons déjà le Japon. Départ par une partie de l'aéroport (terminal 1) que je n'ai pas l'habitude de fréquenter. Nous avons la chance de trouver un resto de takoyaki (gindako: JP EN) dans cette partie du terminal. Petit bonheur avant de rentrer.

undefined




******
FIN

[1] points de comparaison : Swiss, SAS, aéroflot, lufthansa, ANA, JAL.
MaJ/Update: 01/02/2008

Partager cet article

Repost 0
Published by chris - dans Japon - 日本
commenter cet article

commentaires

Heure - 時間

France - フランス
Japon - 日本