Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2008 4 09 /10 /octobre /2008 13:20
Madoka Mayuzumi (黛まどか) est une poétesse contemporaine, auteur de plusieurs recueils dont "la face B de l'été" (B men no natsu - B面の夏), publié la première fois en septembre 1994.

L'auteur:

Née en 1962 [1] à la préfecture de Kanagawa, elle a développé un intérêt pour le haïku à l'occasion de recherches sur un haijin "sukita hisajo" (1890-1946) pour son travail de journaliste. Aujourd'hui elle animerait un groupe de composition de haïkus réservé aux femmes "Tokyo [Audrey] Hepburn". [voir aussi ici]

Présence en France et reportage:

Elle est venue présenter l'art du haïku à la maison de la culture du japon à Paris le 21/03/2008 (voir ici, chez chichinpuipui). A l'occasion de son voyage, la NHK a diffusé un reportage à son sujet.

Le style de "la face B de l'été":

Madoka Mayuzumi conserve une certaine forme de classicisme dans son parti pris esthétique (utilisation d'anciennes formes grammaticales et d'anciens caractères kana), mais elle y introduit de nombreux termes modernes (en katakana) tel que "mac donald".

Cet ouvrage serait né d'un amour passionnel et interdit selon la postface: obligée d'intérioriser ses sentiments en société, elle aurait exprimé ceux-ci par le biais des haïkus, du début de son idile à sa fin. L'amour est donc le sujet central de cet intéressant recueil de haïkus , thème peu usité chez les auteurs classiques.

L'intérêt de l'oeuvre:

Madoka Mayuzumi nous montre qu'il est possible de parler de thèmes modernes tel que l'amour tout en respectant les règles formelles du genre (rythme et kigo, par exemple). En ce sens, son oeuvre est unique, exceptionnelle. D'autre part, l'humanité et la touche féminine qu'elle insère dans ses compositions reste très agréable.


Quelques compositions:

旅終へてよりB面の夏休
(たびおへてよりBめんのなつやすみ - tabi ohete yori B men no natsu yasumi)
Après la fin du voyage
La face B
des vacances d'été



ふらここや恋を忘るるための恋
(ふらここやこいをわするるためのこい - furakokoya koi wo wasururu tame no koi)
Sur la balançoire!
L'amour pour oublier
Un amour



風が好きひな菊が好きアナタが好き
(かぜがすきひなぎくがすきあなたがすき - kaze ga suki hinagiku ga suki anata ga suki)
J'aime le vent,
J'aime les pâquerettes,
Je t'aime plus que tout





Traduction de certaines de ses oeuvres en français dans les ouvrages suivants:

- le poème court japonais d'aujourd'hui paru aux éditions gallimard [voir le site de chichinpuipui];
- Du rouge aux lèvres, une anthologie de haïkus aux éditions la table ronde;
- un numéro spécial de ploc consacré à Madoka Mayuzumi.

Références:

B面の夏 (B men no natsu) aux éditions 角川文庫 (kadokawa bunko) 560 Yens - ISBN4-04-340801-3

Site personnel de l'auteur:

http://madoka575.co.jp


[1] diverses sources mentionnent soit 1965 (le bunko de B men no natsu, son profil sur le site nikkansport), soit 1962 (wikipédia et son site personnel). Son site est sans doute plus fiable.

Maj/Update: 15/11/2008

Partager cet article

Repost 0
Published by chris - dans Théorie haïku
commenter cet article

commentaires

christian 31/10/2008 22:19

Ma précédente traduction:Toi, qui aime Les paquerettes qui aiment le vent, Je t'aime De:
風が好きひな菊が好きアナタが好き (かぜがすきなひなぎくがすきなあなたがすき - kaze ga suki hinagiku ga suki anata ga suki)
Etait erronnée. Je remercie Junjun pour s'être approché de la bonne version et dada (membre du site france SNS, un site de réseau social franco japonais) qui a proposé une très bonne traduction:J'aime le vent, La paquerette Et... toi  Vous trouverez donc dans l'article une version inspirée de la sienne.

chris 31/10/2008 22:20


PS: http://francais.jp

PS2: anata ga suki signifie simplement "je t'aime", mais anata est écrit en katakana et non hiragana. Cela semble donc porter une emphase sur le toi que j'ai essayé de faire passer en "plus que
tout", un peu à l'instar de junjun.


junjun 19/10/2008 02:24

Bonjour Je ne connais pas la manière française d’écriture du haiku. Mais , je voudrais proposer un essai de traduction en français pour le troisième haiku, si vous en me permettez. 風が好きひな菊が好きアナタが好き Le vent, je t’aime Les paquerettes, je t’aime aussi Toi, je t’aime plus

chris 19/10/2008 12:13


Bonjour,

C'est une traduction intéressante. Merci.


neko 13/10/2008 12:22

Dans du "Rouge à lèvres", effectivement sa date de naissance est 1965.Merci pour ce commentaire et le livre que je n'ai pas lu. L'amour, comme tu dis, un thème cher aux occidentaux. Une révolution dans le haïku moderne avec des apports de langue en katakana.Est-ce une traduction de toi ?

chris 13/10/2008 13:35


Merci pour ta visite,

En tant que poème occidental représentatif, je repense souvent à Lamartine et au Pont Mirabeau: un amour perdu et un auteur qui s'épanche.

Je trouve une vraie unité, cohérence dans le recueil de Madoka centrée sur le thème de l'amour. Cela m'a vraiment frappé et fait penser à nos chers poètes.

Ce sont des traductions personnelles: la version française m'a donné beaucoup de difficulté (donc si tu as d'autres propositions n'hésites pas).

Ainsi pour le premier "tabi ohete yori", yori n'est pas évident à placer, et le dernier nécessite d'être adapté en raison de l'ordre inversé du japonais. Madoka m'a parue plus ardue à traduire que
d'autres haijins.


junjun 10/10/2008 23:25

Bien qu'elle est une beauté selon les crirères japonais, elle est aussi sole idole du monde haïku dans les mass-media !!!La belle y gagne toujours plus !!!

chris 11/10/2008 13:33


Bonjour Junjun,

Je ne savais pas qu'elle était aussi célèbre que cela au Japon: je pensais que seul le monde du haïku devait la connaître.

J'ai trouvé son livre dans une librairie japonaise à Paris: j'ai donc profité de l'occasion pour le lire. Et cela a été une sorte de choc: j'ai l'impression que Madoka Mayuzumi allie à la fois les
thèmes chers aux occidentaux (par les nombreux thèmes qu'elle aborde, dont l'amour) avec un respect des règles et du style des haïkus assez prononçé.

Si elle est la première à avoir fait cela, je crois qu'elle a révolutionné le genre.

C'est très enthousiasmant. ^o^


Heure - 時間

France - フランス
Japon - 日本